Irrigation des jardins

Aujourd’hui, il y a plusieurs façons d’irriguer votre jardin de façon optimale, surtout en été lorsque le jardin doit être arrosé régulièrement et pas seulement la pelouse, mais aussi les fleurs et les plantes, afin qu’elles ne perdent pas leur force et leur beauté. Parfois, la pluie suffit, mais quand le soleil brille, le jardin a soif. La question se pose donc : quel système d’irrigation est le plus adapté à mon jardin ?

Irrigation de petits jardins
Dans le cas de petits jardins, parterres de fleurs ou pots de balcon, il est recommandé d’arroser à la main avec un arrosoir ou un tuyau. Le grand avantage d’un arrosoir est que vous pouvez doser la quantité d’eau exactement. Ceci est particulièrement important si vos plantes ont besoin de peu d’eau. L’arrosoir est aussi la méthode la meilleure et la plus précise pour les plantes sur le balcon : lorsque vous versez, vous ne risquez pas de mouiller les meubles et de ruiner le revêtement de sol. Dans le cas de petits lits, nous recommandons l’utilisation d’un tube d’arrosage. Mais attention : utilisez la douchette à main pour sélectionner le spray le plus délicat afin de ne pas endommager les plantes les plus délicates. Le sol absorbe également mieux l’eau si vous faites une courte pause pendant l’arrosage.

Arrosez votre jardin sans sacrifier le confort : arroseurs et gicleurs.
Les fleurs sont arrosées rapidement à la main, mais plus le jardin ou le parterre est grand, plus la difficulté et le temps d’irrigation sont importants. Dans ce cas, les meilleurs alliés de votre jardin seront les arroseurs, qui sont aussi très populaires pour mouiller la pelouse. Vous pouvez placer un arroseur exactement là où vous en avez le plus besoin. Veillez à couvrir toute la surface du lit, sans oublier les coins. Si votre jardin est assez grand et que le rayon d’action des arroseurs ne couvre pas toute la surface, essayez de les ajuster de temps à autre. L’important, c’est que chaque partie de la pelouse ne soit pas mouillée deux fois pour éviter d’être endommagée.

Moderne et facile à utiliser : systèmes d’irrigation pour pelouses vertes
Les systèmes d’irrigation automatiques modernes représentent un investissement important en termes financiers, mais offrent la variante la plus pratique du marché. Une fois programmés, ils fonctionnent indépendamment. Les systèmes sont équipés de capteurs très sensibles pour la mesure de l’humidité. Le système peut être paramétré manuellement avec un taux d’humidité à partir duquel le système commence à fonctionner, ainsi que la zone à mouiller. Si les capteurs mesurent un débit inférieur au débit réglé, le système mouille automatiquement la pelouse. Au fil des ans, divers types de systèmes sont apparus sur le marché qui répondent à tous les besoins et exigences des jardiniers amateurs. Bon à savoir : l’irrigation nocturne est la plus efficace, car les plantes absorbent l’eau de façon optimale. Il est préférable d’éviter de mouiller la pelouse à midi, car l’eau s’évaporerait et les plantes ne seraient pas suffisamment irriguées.

À quelle fréquence et pour combien de temps dois-je mouiller ma pelouse ?
Les plantes ont des besoins différents, donc lorsque vous achetez la nouvelle souche, nous vous recommandons de lire attentivement les conseils d’entretien et, si nécessaire, de les conserver pour une utilisation ultérieure. La règle d’or pour la pelouse : En été, il est judicieux d’arroser une ou deux fois par semaine pour s’assurer que la pelouse a la bonne quantité d’eau, c’est-à-dire environ 10 à 15 litres.

La règle d’or pour les plantes en pot : Les plantes ont peu de terre et sèchent donc rapidement. En été, il est recommandé de mouiller tous les jours. Arrosez bien à la surface du sol en créant une piscine. Pour les plates-bandes, il suffit de mouiller un jour sur deux, car la plus grande quantité de terre peut mieux préserver l’eau. Par contre, si votre parterre est exposé au soleil toute la journée et que les plantes ont besoin de beaucoup d’eau, vous pouvez augmenter le taux d’irrigation.