ET LES VIEUX COSTUMES DANS LE PLACARD ? REMETTEZ-LES EN FORME, VOUS POUVEZ

MOT DE PASSE, RATIONALISER
Avez-vous une garde-robe entière des années 80 avec des épaules de lutteur de sumo et des vestes de sac ? Il faut raccourcir, “remonter”, rétrécir, blanchir : le bon tailleur interviendra de manière ciblée, selon le cas. Par exemple, pour serrer le sidecut, on ne peut agir que sur les hanches, ou sur la couture centrale du dos : “Cela dépend de la “planéité” du vêtement”, dit Buonviso, c’est-à-dire de la perfection d’un ajustement sans défaut. Perte de poids à sec de 20 kilos ? Ici, nous devons réduire drastiquement la taille, mais attention : “Une robe peut être serrée jusqu’à un maximum de deux tailles” prévient Enzo Luciano, un autre enfant tailleur émérite arrivé du sud de l’Italie à Milan après la guerre. Beaucoup de travail et beaucoup de satisfaction, y compris avoir inculqué le virus bénin de la passion vestimentaire de son fils Luigi : 46 ans, très dynamique, de ses mains habiles sortent non seulement des vêtements masculins mais aussi féminins et surtout des vestes et manteaux en fourrure, peau de mouton ou cuir daim. Entre un costume et un pantalon, Luigi Luciano a trouvé le temps de développer sa propre veste de sport : le modèle Brera, en tissu avec inserts en peau de cerf. Et sur le devant de la rénovation, il a un œil particulièrement attentif lorsqu’il fixe ses épaules : “D’habitude, les vestes du passé ont un rembourrage épais et important qui ne va plus aujourd’hui”, explique-t-il. Dans ce cas, le rembourrage est enlevé, le genou est rétréci, et parfois la manche est aussi un peu “qui est ensuite rattachée plus haut, de façon à former l’épaule de façon courante”.

ADRESSES MILANAISES
Aujourd’hui, comme jamais auparavant, nous le savons, les ateliers de réparation ont prospéré. Milan offre une vue d’ensemble colorée : dans le quartier de l’Isola, il y a la Chinoise Li (Sartoria Isola, via Ugo Bassi 13, tél. 02 39448001), à qui les jeunes designers demandent de faire leurs croquis avant-gardistes, apportant tissu, doublure et boutons (elle met le fil) ; sur le quai, le signe T’aggiusto io (via Gorizia 30, tel. 346 2229004), dans un chaos indescriptible et plusieurs jeans en chantier. Mais parmi les nombreuses adresses incertaines, en voici une certaine : dans Via Lambrate, derrière l’enseigne Archip Fashion, pour lui et pour elle, il y a la sagesse artisanale d’Adina, Roumaine éveillée et capable grandie parmi les restes de sa grand-mère couturière. Oui, sa passion est les robes de mariée vaporeuses (200-500 euros), mais elle est aussi très satisfaite des messieurs à qui elle raccourcit, élargit ou resserre des objets de valeur. Un nom pour tous : Alessandro Siniscalchi, le haut de la chemise qui a confié à ses mains une dépoussiérage en pardessus anglais. “Mes clients viennent habituellement le samedi : ils s’attendent à trouver une vieille dame, et parfois ils ne lui font pas confiance, mais ils se reconnaissent. Je fais attention à la façon dont les vestes, ce qu’on appelle l’aplatissement, tombent et à l’élimination des défauts du dos : par exemple, l’excès de tissu qui monte en bosse sous le cou quand on serre la veste. Il faut le couper avec précision.

LE SALON DE SANTERASMOCINQUE
Mais même dans le panorama de l’élégance milanaise, on remarque une réalité exceptionnelle : SantErasmoCinque, c’est un salon, plus qu’une boutique de tailleur, meublé avec goût rétro et raffiné. Entre le mobilier d’époque et les vélos neufs, garés négligemment sur le parquet, Alessandro Leonardi, maître tailleur diplômé de l’Istituto Marangoni, confectionne des vêtements sur mesure, vestes de sport, manteaux, manteaux, chemises et cravates. Le vaisseau amiral qui le distingue des autres tailleurs est le coin du millésime : un assortiment de vestes et robes d’antan que l’on retrouve entre l’Italie et l’Angleterre. De la veste de la veste de chasse parfaite à la veste de chasse anglaise ou de la Maremme ; de la veste à double boutonnage au blazer. Si vous le souhaitez, vous pouvez acheter votre modèle préféré, qui sera ensuite porté avec un pinceau, ou vous pouvez l’utiliser comme inspiration pour un nouveau vêtement. Bien sûr, puisque l’élégance est une question de mesure et de continence, nous agissons aussi de manière impeccable sur les vêtements à ajuster. Juste de la couture, bien sûr. Noblesse oblige.